3 x 2 = 6

130329_JaP_BenoitDelbecq

Vendredi 29 mars 2013

Histoire et actualité du jazz + focus sur le disque FUN HOUSE du BENOÎT DELBECQ and FRED HERSCH DOUBLE TRIO

« Le Trio de Benoît Delbecq rencontre le Trio de Fred Hersch ! Ce « double trio » est par bien des aspects une rencontre révolutionnaire, entre le piano jazz et les richesses sonores de la musique contemporaine, entre la tradition Américaine et l’avant-garde Européenne, mais, surtout, deux superbes pianistes. Fred Hersch – dont la quête de beauté absolue a inspiré ses célèbres élèves tel Brad Meldhau – et Benoît Delbecq, l’un des pianistes Européens parmi les plus importants qui combine un jeu de piano étincelant, les techniques du piano préparé chères à John Cage, auxquels s’ajoutent la créativité de l’électronique in situ de Steve Argüelles et deux des plus beaux binômes rythmiques d’aujourd’hui. »

Site Abeille Musique

Les blues de François Tusques

130322_JaP_FrancoisTusques

Vendredi 22 mars 2013

Histoire et actualité du jazz + focus sur le disque L’ETANG CHANGE du pianiste FRANCOIS TUSQUES

« Même si j’improvise, dans ma tête, je suis compositeur Je ne m’assume pas comme musicien d’improvisation pure, j’ai besoin d’un autre rapport à la musique, plus réfléchi, et de me coltiner à d’autres façons de penser la musique, à la chanson, à différentes formes traditionnelles’ En fait j’ai peur de me retrouver seul. J’ai toujours fait beaucoup de choses différentes, je n’ai pas une musique unique, je n’ai pas d’idées préconçues. Je réagis. Je respecte beaucoup les gens qui ne font qu’une seule musique toute leur vie, j’en suis incapable. Et puis la plupart de ces musiciens prônaient une position de rupture vis à vis du jazz, et notamment du blues cet idiome fondateur. Moi, par provocation même, je demeure viscéralement attaché à cette culture C’est comme une famille pour moi : je suis un musicien de blues’ Ce n’est pas intellectuel, c’est physique En musique il faut qu’il y ait un peu de sensualité? J’ai du mal autant avec l’esprit de sérieux qui régit l’univers de la musique contemporaine qu’avec la dérision généralisée. » François Tusques (interview Les Inrocks 2001)

La grâce du chat

130315_JaP_MichelGraillier

Vendredi 15 mars 2013

Histoire et actualité du jazz + focus sur le disque de Michel Graillier « Live au Petit Opportun »

Michel « Mickey » GRAILLIER, musicien unique, essentiel, indispensable, reste aux oreilles de l’amateur un jazzman toujours vivant, actuel, capable de provoquer, au-delà du temps, des émois toujours neufs. Pianiste de l’intimité et du dedans, explorateur entêté des lointains intérieurs, Mickey délivre ici en toute liberté une musique de braise et de brume. Scintillante de mille finesses, elle s’insinue, soutenue par un tempo intérieur toujours juste, dans les fêlures du silence et va sa route, lunaire et inspirée, avec la grâce du chat.
Par sa capacité à lever en nous des images et des émotions fortes, Michel Graillier habite à jamais un monde qui forcément nous ressemble, un univers poétique que l’on a toujours envie de visiter et d’explorer.  (Pascal Anquetil)

Espoir et évidence

130308_JaP_HenriTexier

Vendredi 8 mars 2013

Histoire et actualité du jazz + focus sur le disque LIVE AT « L’IMPROVISTE » du HENRI TEXIER HOPE QUARTET

Une révélation : “C’est la première fois qu’un orchestre se jette sur moi par surprise !“ s’exclame Henri Texier. Réuni à l’occasion d’une résidence, ce nouveau quartet se révèle immédiatement comme une évidence, un équilibre avec cette sensation unique de complémentarité. François Corneloup et Sébastien Corneloup comptent parmi les fidèles du contrebassiste. L’équilibre évident avec le batteur Louis Moutin a instantanément soudé l’édifice. Après quelques heures d’écoute de l’enregistrement de cette rencontre, Henri Texier en est convaincu : ce sera son nouveau groupe !

Rencontre entière !

130301_JaP_TotalMeeting

Vendredi 1er mars 2013

Histoire et actualité du jazz + focus sur le disque LIVE AT TOTAL MEETING de C. ZINGARO / J.-L. CAPPOZZO / J. BOURDELLON / N. LELIEVRE

« Entre l’Histoire représentée par le violoniste, la pleine maturité assumée par le flûtiste ou le trompettiste et le futur vibrant dans chaque frappe du percussionniste, c’est toute la liberté de l’improvisation qui transparaît ici, dans la moindre interaction, le plus léger souffle, la plus discrète référence à l’univers singulier de chacun. En effet, l’individu n’est pas soluble dans le collectif, comme on s’en rend très vite compte à l’écoute de tels échanges, et le groupe fonctionne comme la somme, le produit, voire la puissance des unités qui le composent sans jamais perdre une once de leur intégrité ni renoncer à la plus infime parcelle de désir créatif. Cela joue donc beaucoup, loin du silence et de ses doutes, dans le bouillonnement permanent d’une inventivité constante uniquement fondée sur le rapport à l’autre et la perméabilité des rôles. » Joël Pagier (Improjazz)

Hélène Labarrière et le chaos du monde

130222_JaP_HélèneLabarrière

Vendredi 22 février 2013

Histoire et actualité du jazz + focus sur le disque DESORDRE de HELENE LABARRIERE

Laissons Hélène Labarrière nous décrire elle-même ce disque Désordre

« Désordre. Un groupe. Quatre musiciens qui travaillent ensemble depuis de longues années. Une force commune. Quatre musiciens qui collectivement et séparément tricotent et détricotent leurs certitudes. Continuer, Insister. Pas de règles immuables. Improviser. Écrire. Le temps passe. Changer. Échanger. Les rencontres faites ailleurs nourrissent le projet. Avancer. Persister. Dans le chaos du monde, quelle musique peut-exister ? Confusion. Désordre. Un son. Quatre musiciens : François Corneloup, Hélène Labarrière, Christophe Marguet, Hasse Poulsen. »

Bruno Tocanne: l’art de la suggestion

130215_JaP_BrunoTocanne

Vendredi 15 février 2013

Histoire et actualité du jazz + focus sur le disque IN A SUGGESTIVE WAY du batteur BRUNO TOCANNE

« Le sens de l’écoute et du partage associé à une commune conception du silence dans la musique, signe la réussite de ce quartet de musiciens plus qu’avertis et du premier album qu’ils produisent ensemble. In a suggestive way est l’œuvre de quatre esthètes en quête d’infinie plénitude. La suggestion est l’esprit phare, si l’on accepte l’oxymore, de leur dialogue, comme l’indique le titre de l’album. Phare en effet car c’est cet art de dire sans vraiment dire qui illumine cette musique, cette manière d’insuffler une dynamique presqu’à l’insu des autres musiciens, qui s’y accrochent alors avec le plus naturellement du monde, ou alors d’infuser un jeu de couleurs inhabituelles en ménageant des contrastes infiniment nuancés. (…) Que In a suggestive way soit officiellement dédié à Paul Motian n’a rien de surprenant. C’est un très bel hommage. »  Lorraine SOLIMANE in Jazz Magazine

Ivo sur Leo

130208_JaP_IvoPerelman

Vendredi 8 février 2013

Histoire et actualité du jazz + focus sur les disques du saxophoniste IVO PERELMAN sur le label LEO RECORDS

La complicité qui unit le saxophoniste brésilien Ivo Perelman au label anglais Leo Records remonte à 15 ans maintenant, et a fait naître plus de 20 disques. La cadence de ces naissances semble s’accélérer depuis deux ans. A défaut de les embrasser tous, Jazz A Part évoquera une poignée de ces disques précieux aux pochettes peintes par le musicien lui-même, qui illustrent à la fois le sillon singulier creusé par Perelman en même temps que sa volonté de se confronter à toutes les altérités.

Les héros de l’ombre selon Alain Gerber

130201_JaP_AlainGerber

Vendredi 1er février 2013

Grand Angle sur le livre PETIT DICTIONNAIRE INCOMPLET DES INCOMPRIS d’ALAIN GERBER

Pas plus qu’elle n’est le sûr indice de sa médiocrité, la malédiction ne garantit le génie de l’artiste. De ce fait, dans la mesure où cette flétrissure a bizarrement quelque chose de prestigieux, il paraît clair que tout un chacun ne la mérite pas. A l’exception, bien sûr de ceux qui ont l’honneur — passagers clandestins de l’exécration, simples touristes de l’exil, ou autres astucieux gérants de l’ostracisme — de figurer dans ce Petit Dictionnaire où, sous l’érudition et la précision des notices, transparaît toute l’admiration, sinon la tendresse, de Gerber pour ces héros de l’ombre de l’Histoire du Jazz.

Parmi ceux-ci, il y a peu, voire pas, d’ « inconnus » avec lesquels il ne faut pas confondre les « incompris » dont nous parle Alain Gerber dans un ouvrage qui, plus qu’un dictionnaire, est une véritable œuvre littéraire, une suite de petites nouvelles, presque davantage encore que de portraits.

Dans ce livre passionnant on trouve ainsi, parmi tant d’autres, Israël Crosby, Kenny Dorham, Tony Fruscella, Andrew Hill, Illinois Jacquet, Connie Kay, Jelly Roll Morton, Paul Quinichette, Jimmie Rowles, Martial Solal ou encore Sonny Stitt.

The Group: le témoignage inespéré

130125_JaP_TheGroup

Vendredi 25 janvier 2013

Histoire et Actualité du jazz + focus sur le disque THE GROUP LIVE

Pendant deux ans, en 1986 et 1987, The Group a offert de nombreux concerts exclusivement à New York, mais n’offrit jamais de témoignage sur disque de leur magie musicale. C’est enfin, grâce au label lituanien No Business, chose réparée. Cet enregistrement d’un concert donné au Jazz Center of New York en septembre 1986 est inespéré, et fantastique ! Outre leurs propres compositions, les membres de The Group nous offrent leurs propres interprétations du Goodbye Pork Pie Hat de Charles Mingus et d’une chanson de Miriam Makeba. Ah oui, n’oublions pas de citer les membres de ce quintet : Ahmed Abdullah à la trompette, Marion Brown au saxophone alto, Billy Bang au violon, Sirone à la contrebasse et Andrew Cyrille à la batterie. Et, à l’occasion de ce concert, un second contrebassiste fut de la fête : Fred Hopkins. Autrement dit, étaient réunies ce jour-là deux générations de l’avant-garde faite jazz. Un rêve…